Plongée sur épave à Coron Bay, aux Philippines

La beauté naturelle de la région est à couper le souffle. Caractérisé par des falaises abruptes de calcaire noir, dont beaucoup sont couvertes d’un feuillage vert luxuriant, et de nombreuses petites baies avec des plages de blanc éclatant et une mer turquoise qui clapote tranquillement leurs rives.

Les principales attractions pour les plongeurs sont les épaves japonaises de la Seconde Guerre mondiale qui se trouvent à des profondeurs de plongée récréatives.

Le 24 septembre 1944, un escadron de bombardiers américains localisa la flotte de ravitaillement japonaise cachée parmi les îles et procéda à sa destruction. À l’époque, il s’agissait de l’attaque aérienne la plus éloignée jamais lancée depuis des porte-avions, à 340 milles de la cible et avec des avions volant pendant plus de 6 heures. Plusieurs avions ont été perdus après avoir manqué de carburant lors du voyage de retour; certains ont été abattus par la flotte japonaise dans la baie de Coron.

En conséquence, il existe des épaves de canonnières bien conservées, des navires de ravitaillement complets avec des matériaux de construction, des chars et des munitions, des porte-avions et des avions couchés sur le fond sablonneux de la baie, dont beaucoup mesurent entre 100 et 200 m de long, recouverts de croissance corallienne et facilement pénétrables.

La région possède également de beaux récifs frangés peu profonds et des lacs intérieurs saumâtres et cristallins dans lesquels on peut plonger.

La plongée ici convient à tous les plongeurs – plongeurs techniques débutants à avancés.

Attention – Il faut savoir qu’un coup de pied dans la mauvaise direction peut provoquer une « tempête » de limon sombre et fin qui peut être extrêmement désorientant et pratiquement aveuglant, il faut donc faire attention lorsque l’on pénètre même dans les grandes sections ouvertes de certaines épaves. De plus, certains sites ont des munitions réelles dans les navires ou sur le fond sablonneux et les plongeurs ne doivent rien toucher ni tenter de déplacer des artefacts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.